10/03/2018

Christian Louboutin Lookbook 2015

Les semelles rouges ne sont plus l’apanage de Christian Louboutin. La Cour de cassation vient en effet de confirmer un jugement de la cour d’appel de Paris : en 2011, cette dernière avait débouté le créateur de sa plainte accusant l’enseigne espagnole Zara de contrefaçon pour avoir vendu des chaussures arbotant ce signe distinctif. Cette dernière défaite juridique s’ajoute à la liste des procès perdus par Christian Louboutin..

Rien de pire, pour une inconnue, que de détourner l’attention de directions plus intéressantes. Les brins de mimosa qui sortent de la pochette de Frédéric Mitterrand. Le crocodile de moquette verte qui entoure les épaules de la créatrice de bijoux Yazbukey.

Il faut qu’elle arrête. A quoi bon s’accrocher à un homme qui ne l’a jamais aimé hein ? Elle a bien été stupide. Comme toujours. L’époque a bon dos, Eva garde en tête qu’à 10ans, elle a été vendue à des photographes, notamment Jacques Bourboulon, pour faire des photos érotiques. A 12ans, la gamine fait, nue, la couverture du très sérieux Der Spiegel. Eva : On n’imagine pas aujourd’hui Paris Match mettre en couverture une fille nue prépubère sous prétexte d’un sujet sur les nouvelles Lolitas.

Remonter ta chevelure en chignon fut plus laborieux que prévu, toi qui te contentais généralement d’une queue de cheval ou de les laisses lâches. Ce fut donc à grand renfort de pinces en tous genres et de laque à fixation douce, histoire que ta précieuse chevelure ne soit pas semblable à du carton au toucher, que tu procédas à la création de ton oeuvre éphémère. Après une vingtaine de minutes à te chamailler avec tes mèches, tu estimas le résultat satisfaisant, et liassas machinalement ta frange de côté.

Boutiques, showroom, bureaux, ateliers., la moitié de la rue Jean Jacques Rousseau, à Paris, est une ruche industrieuse qui ne résonne que du nom du plus illustre des chausseurs du monde, Christian Louboutin, qui, tel un Zébulon, court de l’un à l’autre en pantalon rayé, polo Lacoste et panama sur la tête. Avec le même enthousiasme qu’il met en toute chose, il fait visiter sa première boutique exclusivement réservée aux hommes (au 17 de la rue). Bientôt, ils pourront s’y faire confectionner des souliers sur mesure.

District Court du Southern District de New York rejeta la demande d formulée par la société de Mr Louboutin. Le juge Victor Marrero du Southern District écrivit, demande de Louboutin d la propriété de la rouge est, sans limitation, trop large et inconsistante avec le schéma d des marques établi par le Lanham Act. En effet, les enjeux de cette décision sont importants, notamment parce qu devrait clarifier si les marques déposées sur des couleurs sont valides.

Laisser un commentaire