10/03/2018

Louboutin Estate 2016

Les chaussures impraticables Adepte de la it shoe (Louboutin à la ville ou vertigineuses Alexander McQueen dans le clip de Bad Romance ), quand Lady Gaga se lance dans une choré allumée, elle ne quitte jamais ses stilettos, quitte à casser un talon sur la scène du V Festival (elle finira par jeter la chaussure à la foule : Quelqu’un veut une Yves Saint Laurent taille 38 de la prochaine collection ? ). Nous, on lui laisse ce plaisir, trop heureuses du retour en flamme de la chaussure plate, mocassin, richelieu ou botte, accessoire enfin réhabilité par les gourous de la mode, André Léon Talley du Vogue américain en tête. Ouf ! W.

Sur la terrasse de la maison construite en belvédère sur la Méditerranée et achetée par la famille Bruni au milieu des années 1970, quand celle ci avait fui l’Italie et les menaces d’enlèvement des Brigades rouges, c’est un autre monde qui vient désormais dîner. Au Maroc, chez Jean Michel Goudard, dans la propriété des Desmarais, Nicolas Sarkozy était encore un peu dans son ancien milieu. Mais désormais, le mois d’août est peuplé par les « amis de Carla », cette bourgeoisie bohème qui fume en discutant cinéma et littérature, joue de la musique et se moque bien de politique..

Des fleurs par milliers. Peintes, sculptées, ciselées et présentées dans les vitrines du Printemps sur le boulevard Haussmann à Paris, sous un auvent garni lui même de 5500roses et fleurs de cerisiers. Ces devantures uvres d’artistes contemporains internationaux sont destinées à célébrer les 150ans du grand magasin qui, à ses débuts, promettait simplement de proposer tout ce qui est nouveau, frais et joli..

Déteste : Les menteurs, les gens qui n’assument pas, les jours de forte pluie, les vieux aigris, la politique. Aenean massa. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Sur son défilé printemps été 2016, Miu Miu réintroduit le chausson de danse au plus grand étonnement de la fashion sphère. boucles et affublées de rubans gros grains rockabilly, elles sont rapidement adoptées et toutes les filles à suivre, Chiara Ferragni et Alexa Chung en tête, paradent avec, aux abords des défilés. Version nude, noir, en satin rose ou rouge, elles jouent aussi la carte du dépareillé.

A chaque pas, la peau se plissent de centaines de stries puis disparaît sous un ample tissu d’un bleu et violet lumineux, parsemé de fils d’or. Toute la dignité africaine semble résider dans ce pied qui avance lentement. Rollrollroll. Cuit entier au four dans une feuille d’alu, et avec de la flouve odorante, une herbe qui peut aussi parfumer la vodka, il est fort en goût et débarrassé de son humidité. Piège, qui sait soigner les apparences, tranche sa fleur en fines lamelles qu’il dispose comme des pétales de rose, en alternance avec du parmesan et de la truffe. Et puisqu’on est chez un aspirant trois étoiles, des goodies viennent corser le tout : un bouillon de céleri si caramélisé qu’il est devenu noir, des cubes de gelée de bergamote, acidulés, une mousseline de céleri, comme un nuage au milieu de l’assiette..

Laisser un commentaire